Vous avez en horreur la foule des supermarchés pendant les fêtes ?

Vous rappelez-vous de vos derniers achats de Noël ? Des heures à parcourir les allées des supermarchés ou des grands magasins, tentant désespérément d’esquiver les cadis des autres malheureux clients ? Sans oublier cette queue interminable à la caisse au terme de ce long combat lorsque vous aurez réussi à dénicher LE cadeau que vos enfants ont commandé et qu’ils comptent bien recevoir à tout prix lors de la visite du Père Noël.

Dites STOP et trouvez un jobber qui vous épargnera ce calvaire !



Passer Noël dans sa cuisine, c’est fini !

Mesdames, Messieurs et autres jeunes gens, c’est le moment de vivre les fêtes en famille ou entre amis à déguster la fameuse dinde ou un délicieux chapon !
Les fêtes de fin d’année sont une occasion de passer des moments heureux avec vos proches alors si vous êtes de piètres cuisiniers,  si vous ne savez pas distinguer un chapon d’un dindon, laissez vous tenter, conviez donc un cuisinier ! Pourquoi pas votre voisin ? Peut-être est-il un vrai cordon bleu et seul le soir du réveillon ? N’hésitez plus, faites appel à ses services !




Pas le temps d’aller chercher votre sapin à l’autre bout de la ville, un jobber le fait pour vous !

Un Noël sans sapin n’est pas un Noël.  Vous n’avez pas le temps de vous rendre chez le fleuriste ou dans le supermarché le plus proche pour aller chercher le bel arbre ? Votre dilemme est résolu: avec Needelp.com, vous pouvez envoyer quelqu’un le faire pour vous. Qu’allez vous y gagner ? Un sapin c’est sûr mais surtout des enfants heureux de pouvoir le décorer avec vous. C’est ça l’esprit de Noel.


Et quelle galère de trouver un Père Noel pour le réveillon !

Vous vous rappelez forcément de votre grand frère ou de votre grande sœur, hurlant « C’est pas le père Noël, c’est tonton ! ».

Evitez la catastrophe et choisissez une personne bien plus compétente pour ce job délicat en postant sur Needelp.com votre demande !


Avec Needelp.com, cette année dites adieu au stress des fêtes. Vous n’avez plus qu’à profiter des instants de bonheur et des bons moments.
Merci Needelp ! 
Le marché du tourisme collaboratif est aujourd’hui un des piliers de l’économie du partage. Airbnb et Couchsurfing ont été les deux précurseurs d’un secteur qui aujourd’hui est en pleine croissance et où de nombreuses initiatives voient le jour.


 Pourquoi tant d’initiatives autour du partage?

A l’heure où l’Internet et les systèmes de communication sont de plus en plus performants, augmentant la facilité d’échange et de partage dans un climat de confiance, et où la crise ne facilite pas la vie des consommateurs croulant sous les factures et impôts, cette nouvelle façon de consommer a le vent en poupe. 
Aujourd’hui, on part en vacances avec Airbnb qui permet de louer l’appartement d’un particulier, on rentre chez soit en covoiturage avec Blablacar ou Heetch                  
Désormais, l’économie de partage gagne le secteur des services à domicile : faire garder ses enfants, donner un grand coup de ménage dans la maison, réparer une fuite d’eau, se faire aider à déménager, à bricoler, à monter ses nouveaux meubles IKEA.... Les échanges de services entre voisins de quartiers sont un des nouveaux piliers de l’économie collaborative. Ces coups de mains sont jusqu’à 3 fois moins cher qu’un service fourni par une entreprise classique, et se font dans un contexte convivial. 

Sur Needelp.com, plateforme d'échange de services rémunérés entre voisins de quartier, les « jobbers » s’inscrivent en renseignant leurs domaines de compétences, leur expérience, leurs disponibilités, et leurs badges de confiance. Les « posteurs » peuvent alors faire appel à la communauté dès qu’ils ont besoin d’aide, en postant une annonce décrivant ce dont ils ont besoin. La communauté veille par ailleurs elle-même à la fiabilité de ses membres grâce au système d’évaluation réciproque : posteurs et jobbers s’évaluent mutuellement après chaque service rendu.

Les plateformes de l’économie collaborative comme Needelp.com reposent sur un nouveau paradigme économique. Il ne s’agit plus simplement de trouver un baby-sitter ou un déménageur.
Au delà d’une grosse épine sortie du pied pour les uns et d’un complément de revenus pour les autres, un service rendu c’est surtout un coup de main, une rencontre, et une nouvelle forme d’échange avec ses voisins. On affiche désormais son appartenance à une communauté d’échange qui repose sur des convictions fortes. Alors, arrêtez d’ignorer vos voisins de palier, et entrez dans la «Vie Share » !

Le jobbing, échange de services entre particuliers pour arrondir les fins de mois et faire des économies

Réparer un fuite d'eau, monter les meubles IKEA de ses voisins, proposer de l'aide au déménagement... des milliers de français proposent leurs services à leurs voisins de quartiers pour arrondir les fins de mois. On appelle cela du "jobbing", et plusieurs sites internet ont vu le jour en Europe ces derniers mois. Le principe: proposer ses services dans son quartier (ou même plus loin) en échange d'une rémunération. 

Des sites spécialisés voient le jour, et des sites généralistes comme Le Bon Coin proposent également une rubrique "Services" en plus de son activité historique de ventes d'objets d'occasions entre particuliers. 

La faiblesse du Bon Coin, ce sont les arnaqueurs. Lorsque vous achetez un produit d'occasion, la plupart du temps le profil du vendeur importe peu à l'acheteur du moment que le produit est bien là. Dans le cas d'échange de services à domicile, le modèle du Bon Coin a ses limites: les utilisateurs n'ont aucune information sur l'historique et le profil des personnes qui y proposent leurs services. Désormais, lorsque vous cherchez quelqu'un de confiance pour confier une tâche à votre domicile, il faut trouver des alternatives.

Le site de jobbing Needelp.com se spécialise dans l'échange de services entre particuliers. La force de son modèle? Le site créé le climat de confiance nécessaire pour que ces petits services se passent bien: chaque utilisateur dispose d'un profil avec des badges de confiance (ses coordonnées sont vérifiés). Les utilisateurs veillent eux-même à la qualité et au sérieux des membres de la communauté grâce à un système d'évaluation réciproque: à l'issue de chaque mission, le posteur (celui qui a besoin d'un coup de main) évalue son jobber (celui qui propose ses services), et réciproquement. 
Avec le temps, le site construit une communauté d'entraide de jobbers fiables quartier par quartier, ville par ville. Les services s'échangent localement grâce à la géo-localisation qui permet de trouver quelqu'un pour vous aider dans votre quartier, et réciproquement de consulter les demandes de coups de main près de chez vous.

Une solution anti-crise

Les chiffres du chômage pour le mois de juillet viennent d'être publiés, et ils ne sont pas bons: le nombre de demandeurs d'emplois sans aucune activité salariée a augmenté pour le neuvième mois consécutif.

Dans ce contexte économique morose, le jobbing apparait comme une solution anti-crise. Du petit bricolage à l'aide à la personne en passant par l'aide informatique, administratif ou le jardinage, ces petits coups de mains ponctuels peuvent rapporter plusieurs centaines d'euros par mois. Le jobbers sont  des étudiants, des travailleurs à mi-temps, des chômeurs ou encore des retraités. 

Le jobbing est née aux Etats-unis en 2008 avec Taskrabbit. Leah Busque, sa fondatrice, cherchait quelqu'un pour lui ramener des croquettes pour son chien. La plate-forme américaine compte aujourd'hui 1.25 million de membres.

Face à l'ampleur du phénomène, se pose la question du cadre juridique du jobbing. Sur Needelp.com, les jobbers et les posteurs sont informés et guidés dans les démarches administratives et fiscales qu'ils doivent faire lorsqu'ils passent par la plate-forme: déclaration URSSAF, paiement en chèque emploi services...

Le jobbing pourrait bien concurrencer les acteurs traditionnels des services à la personne et de l'artisanat. "Le modèle de ces plateformes permet de rassembler une offre beaucoup plus vaste que dans les secteurs traditionnels des services à domicile. C'est exactement comme si vous compariez une chaine d'hôtel comme le Hilton qui a mis 93 ans à construire une offre de 650 000 chambres dans 88 pays, avec Airbnb qui a mis 4 ans a proposer une offre de 650 000 habitations dans 192 pays... Les modèles de consommation sont en pleine mutation, et l'économie collaborative devient une pratique courante dans tous les secteurs" estime Guillaume, fondateur de Needelp.com.
La fin de l'année scolaire approche, et vous êtes nombreux à chercher activement un job d'été. Voici quelques astuces pour connaître les différentes options qui s'offrent à vous pour trouver de quoi financer une partie de vos vacances entre potes à la fin du mois d'août.

On a tous un pote qui a déjà trouvé son job d'été sans avoir commencé à chercher. C'est le fameux "fils à papa" qui ira servir les cafés dans l'entreprise de papa, et on est content pour lui! Sauf que papa n'a pas toujours une entreprise et que papa n' aime pas toujours le café...

Alors voici quelques astuces pour les étudiants qui doivent se débrouiller pour trouver de quoi se payer leur semaine de vacances et leurs cocktails le soir au bord de la plage!

Commencez par déposer votre CV dans les agences d'interim de votre ville. C'est rapide et facile à faire, et les agences d'intérim recherchent en partie des profils sans niveau de qualification particulier. Sachez cependant que votre CV se fera de nombreux copains parmi les kilos de CV que reçoivent les agences d'interim chaque année. Il faudra croiser les doigts pour que vous soyez contactés avant les autres.


Vous pouvez également vous balader dans les rues de votre quartier avec votre CV sous le bras et demander aux bars et restaurants du coin s'ils cherchent des saisonniers. La plupart des restaurants, bars et brasseries ont besoin d'augmenter leurs effectifs pendant la haute saison. Le problème, c'est que des bars et des restaurants dans votre quartier, il n' y en a pas des milliers et les patrons privilégient souvent des profils qu'ils connaissent des saisons précédentes ou qui leur ont été recommandés.

Lorsque vous aurez arpentés toutes les rues de votre quartier voir même de toute la ville, rentrez chez vous et allumez votre ordinateur, tablette, ou smartphone. Il existe de nombreux sites de petites annonces pour étudiants: L’étudiant.fr, jobetudiant.net, ou encore jobdete.com.

N'hésitez pas à envoyer un maximum de candidatures, car là encore, vous ne serez pas les seuls à proposer vos services.

Ca y est, on est déjà le 1er juillet et vous n'avez toujours rien trouvé. Pas d'inquiétude!

Vous avez la possibilité de trouver des jobs d'été faciles en proposant vos services à vos voisins! 
Sur Needelp.com, le site d'entraide entre voisins, consultez les missions postées par vos voisins ("j'ai besoin d'aide pour déménager" "je cherche une babysitter 3h par jour" "je cherche des cours d'anglais 2 fois par semaine" ou encore: "j'ai besoin d'un serveur pour une soirée d'anniversaire"). Choisissez une mission qui vous intéresse et proposez votre prix. 
L'avantage? Vous ne postulez qu'aux missions qui vous intéressent, uniquement quand vous êtes libres. Une petite astuce pour être choisi plus facilement par les posteurs de missions: soignez bien votre réputation. Votre posteur vous note à la fin de chaque mission. Si vous cumulez les bonnes notes (de 1 à 5 étoiles) vous optimisez vos chances d'être choisis par d'autres voisins qui ont eux aussi besoin d'aide.

Sur Needelp.com, vous trouverez des missions de bricolage, jardinage, de cours & formations, d'aide au déménagement, de réparation de véhicules, de cuisinier à domicile, ou encore de serveurs et de photographe pour événements. Et si vous préférez faire le ménage, proposez vos services à vos voisins qui partent en vacances et veulent laisser leur maison dans un état impeccable!



Un français sur 2 adepte de cette consommation

Près de la moitié des français (48%) pratiquent les formes les plus courantes de l'économie collaborative: covoiturage, colocation, troc, revente d'objets d'occasion. De nombreuses startup se lancent dans le secteur et proposent des services innovants.

La plateforme Blablacar met en relation des conducteurs ayant des places libres avec des passagers recherchant un trajet économique. Cela permet aux conducteurs et passagers de faire des économies sur leurs trajets. Le principe est simple: on partage les frais d'essence et de péage. Et ça tombe bien, car la première motivation qui pousse les français à partager leur ressources et leurs compétences, c'est de réduire leurs dépenses (63% des sondés selon le sondage TNS SOFRES pour le groupe La Poste).

Le site américain Airbnb, désormais mondialement connu, permet aux particuliers de louer leur logement lorsqu'il s'absente de chez eux. Cela permet pour les uns de se générer des compléments de revenus en louant leur logement lorsqu'il est vide, et pour les autres de diminuer leur budget logement lors d'un voyage. Le groupe Airbnb serait valorisé à plus de 10 milliards de dollars, une valorisation supérieur à celle du groupe Hyatt (8.4 milliards de dollars).
Crée en 2008, le site compte 11 millions de nuits réservées dans 34 000 villes du monde. 

Les sites E-bay et Le Bon Coin permettent aux particuliers de vendre leurs objets d'occasion. La vente d'objets d'occasion a été l'une des première forme de consommation collaborative grand public sur la toile. Le partage de musique et de vidéos étaient aussi des précurseurs de ce nouveau mode de consommation, qui s'appuie sur les nouvelles technologies.

L'économie de partage s'étend désormais aux services à domicile

Aujourd'hui, l'économie collaborative gagne de nouveaux secteurs. En France, le site Needelp.com lance une plateforme d'appels d'offres entre particuliers spécialisée dans les services à domicile: ménage, repassage, bricolage, aide au déménagement, babysitting, livraison, cours & formation, photographe pour un mariage, cuisinier à domicile.
Needelp.com met en relation des "posteurs" à la recherche d'un coup de main et des "jobbers" prêts à les aider. Les fondateurs souhaitent ainsi remplacer et améliorer les petites annonces de boulangerie. "Les annonces de boulangerie ont traversé les âges et ont démontré qu'il existe un réel besoin de coup de main entre voisins. Aujourd'hui avec les nouvelles technologies,  ce sytème-D est largement améliorable", estime Guillaume de Kergariou, un des fondateurs. Les annonces sont géo-localisées ce qui permet de mettre en relation des "posteurs" avec des "jobbers" du même quartier. Les utilisateurs sont tous évalués une fois la mission réalisée, ce qui permet de créer un climat de confiance entre utilisateurs. 
Needelp.com permet aux uns de se générer des compléments de revenus en aidant leurs voisins, et aux autres de se faire aider à moindre coût et en toute confiance dans leurs tâches du quotidien.
Le site propose déjà aux intéressés de s'inscrire sur la page d'attente (Needelp.com). La première version du site sera disponible dans les prochaines semaines.

Alors l'économie collaborative, c'est quoi?

L'économie collaborative existe sous de nombreuses formes: prêt, don, échange, coup de mains etc. Alors comment définir cette nouvelle économie ?
Rachel Botsman a été parmi les premières à anticiper l'émergence de cette économie. Elle estime que les nouvelles technologies permettent de transformer nos modes de vie, de travail et de consommation. Elle est l'auteur de "Ce qui m'appartient vous appartient: comment la consommation collaborative change notre façon de vivre" (2010). Selon R. Botsman, "la devise de l'économie collaborative, c'est avant tout la confiance".

Si l'économie collaborative repose sur les valeurs de partage et de confiance, elle fait émerger des grands groupes capitalistiques valorisés plusieurs milliards. L'économie collaborative est un modèle hybride, entre consommation de masse et dépassement du capitalisme. 


Comme 56% des français, vous êtes peut-être pessimiste sur l'évolution de votre pouvoir d'achat dans les années à venir.


Que cette baisse de pouvoir d'achat présumée soit réelle ou non, le simple fait de la redouter a un impact immédiat sur la consommation des Français et leur qualité de vie. Pourtant, il existe aujourd'hui un modèle de consommation qui permet d'augmenter son pouvoir d'achat, en réduisant ses dépenses et en se générant des compléments de revenus. Bienvenue dans l'univers de la consommation collaborative.


Un week end bien rempli et peu onéreux!
Pour prendre conscience de l'essor de la consommation de partage, imaginez  un instant que vous partez en week end à Saint Malo en famille. Vos finances sont peut-être tellement mal en point que vous n'y songez plus depuis longtemps.



Allons, soyez malins!


Si votre voiture n'est pas pleine, prenez un co-voitureur avec vous sur Blablacar, qui partagera vos frais d'essence et de péage. Cela vous paiera votre première crêperie en arrivant à Saint Malo.

Louez votre logement sur Airbnb et logez chez un breton qui vous prête son appartement le temps d'un week end à un prix imbattable. Cela vous permettra d'économiser jusqu'à 50% sur votre logement.

Vous vous réveillez le samedi matin devant une mer d'huile et un soleil de plomb. Vous iriez bien faire un picnic en bâteau, mais les loueurs professionnels sont trop chers pour vous. Louez un bateau auprès de Yoann, le propriétaire d'un petit voilier qui s'est rendu à Paris ce week end et a mis son beau voilier en location sur Sailsharing pour en faire profiter quelqu'un d'autre et pouvoir se payer son logement du week end à Paris!

Le soir venu, vous voulez organiser le diner presque parfait à votre conjointe. Sur Needelp.com, le site du coup de main entre voisins, trouvez  un voisin qui viendra cuisiner chez vous. Mettez-vous d'accord sur un prix acceptable par tous. Si vous voulez faire les choses bien, trouvez un autre voisin qui se fera un plaisir de vous servir (et pour pas cher), ça en jette!

Le dimanche avant de repartir, trouvez un voisin pour faire le ménage chez vous, toujours sur Needelp.com. Vous rendrez l'appartement dans un état impeccable sans vous ruiner.

Repartez avec un co-voitureur qui rentre comme vous à Paris, et partagez de nouveaux vos frais d'essence et de péage, cela vous payera votre diner fait-maison du dimanche soir: des oeufs et une soupe de légumes achetés sur La Ruche Qui Dit Oui.

L'économie collaborative séduit de plus en plus de français. En partageant leurs ressources et leurs compétences, les Français privilégient de plus en plus l'accès à une ressource à sa propriété, et augmentent leur pouvoir d'achat. Le slogan de l'économie collaborative pourrait bien être: "Gagnons à partager".