Le marché du tourisme collaboratif est aujourd’hui un des piliers de l’économie du partage. Airbnb et Couchsurfing ont été les deux précurseurs d’un secteur qui aujourd’hui est en pleine croissance et où de nombreuses initiatives voient le jour.


 Pourquoi tant d’initiatives autour du partage?

A l’heure où l’Internet et les systèmes de communication sont de plus en plus performants, augmentant la facilité d’échange et de partage dans un climat de confiance, et où la crise ne facilite pas la vie des consommateurs croulant sous les factures et impôts, cette nouvelle façon de consommer a le vent en poupe. 
Aujourd’hui, on part en vacances avec Airbnb qui permet de louer l’appartement d’un particulier, on rentre chez soit en covoiturage avec Blablacar ou Heetch                  
Désormais, l’économie de partage gagne le secteur des services à domicile : faire garder ses enfants, donner un grand coup de ménage dans la maison, réparer une fuite d’eau, se faire aider à déménager, à bricoler, à monter ses nouveaux meubles IKEA.... Les échanges de services entre voisins de quartiers sont un des nouveaux piliers de l’économie collaborative. Ces coups de mains sont jusqu’à 3 fois moins cher qu’un service fourni par une entreprise classique, et se font dans un contexte convivial. 

Sur Needelp.com, plateforme d'échange de services rémunérés entre voisins de quartier, les « jobbers » s’inscrivent en renseignant leurs domaines de compétences, leur expérience, leurs disponibilités, et leurs badges de confiance. Les « posteurs » peuvent alors faire appel à la communauté dès qu’ils ont besoin d’aide, en postant une annonce décrivant ce dont ils ont besoin. La communauté veille par ailleurs elle-même à la fiabilité de ses membres grâce au système d’évaluation réciproque : posteurs et jobbers s’évaluent mutuellement après chaque service rendu.

Les plateformes de l’économie collaborative comme Needelp.com reposent sur un nouveau paradigme économique. Il ne s’agit plus simplement de trouver un baby-sitter ou un déménageur.
Au delà d’une grosse épine sortie du pied pour les uns et d’un complément de revenus pour les autres, un service rendu c’est surtout un coup de main, une rencontre, et une nouvelle forme d’échange avec ses voisins. On affiche désormais son appartenance à une communauté d’échange qui repose sur des convictions fortes. Alors, arrêtez d’ignorer vos voisins de palier, et entrez dans la «Vie Share » !