Comment adapter la chambre d'un senior ?

Comment adapter la chambre d'un senior ?

Pour les seniors, la façon dont le logement est aménagé prend une grande importance le temps avançant. Aussi, la chambre d'une personne âgée nécessite également une grande attention. Tant au niveau de la qualité du lit de la personne âgée que de l'espace de la pièce, il faut parfois apporter certaines modifications pour lui garantir le maximum d'autonomie et de confort.

Supprimer les encombrements


Les principales causes de chute chez la personne âgée sont liées à l’organisation de leur logement. Pour limiter ces risques, il est important d'éliminer les éléments superflus de la chambre d'une personne âgée. On éloignera donc les petits meubles sur lesquels les seniors peuvent s'encoubler mais aussi les bibelots inutiles. Au niveau des meubles, ils ne doivent pas prendre trop d'espace. Il faut en effet que la personne âgée puisse avoir une grande liberté de mouvement dans cette pièce.

Le sol de la chambre


La surface du sol doit pouvoir être antidérapante et permettre au senior de se déplacer de façon sûre. On fera donc attention à éviter les surfaces glissantes ou les tapis. Ces derniers doivent impérativement être antidérapants, tant au niveau de la descente de lit que dans le reste de la pièce. Il ne doit pas pouvoir se froisser, bouger ou se replier, afin d'éviter tout risque de chute.

L'éclairage


Il est important que la chambre d'une personne âgée bénéficie d'un maximum de lumière. Les lampes tamisées sont donc à proscrire. Pour aider le senior, on peut installer un interrupteur luminescent près de son lit, de sorte qu'il puisse aisément y accéder. Une petite installation qui présente un grand confort.

Le lit


Le lit de la personne âgée doit impérativement avoir une hauteur adaptée. Il n'est donc pas forcément nécessaire de faire l'acquisition d'un lit médicalisé. Mais trop haut ou trop bas, il peut rendre le quotidien du senior très difficile. Pour éviter les risques de chute, il convient donc de s'assurer qu'il peut s'y installer et en descendre sans efforts. Un détecteur de chute permettra de sécuriser la personne âgée en complément. Pour les personnes ayant besoin d'un lit médicalisé pour une période définie (convalescence), il est possible d'en faire la location. Outre le lit, le matelas doit être soigneusement choisi. Le senior peut opter pour un sur-matelas qui évite les escarres ou un modèle aéré, également appelé gaufrier.

Bon à savoir : certains produits sont remboursés par la sécurité sociale et aides départementales

Des meubles et accessoires compatibles


On peut songer à modifier légèrement le mobilier pour faciliter l'accès à la chambre d'une personne âgée. Dans tous les cas, la table de lit doit pouvoir être facile d'accès, et permettre au senior d'accéder à ses affaires, médicaments ou lunettes également en position couchée. Pour faciliter encore plus le quotidien, la domotique offre de multiples possibilités, comme l'automatisation des volets roulants, ou encore l'éclairage. Grâce à un dispositif de téléassistance, les seniors peuvent aussi être aisément secourus en cas de chute, lorsqu'ils sont dans leur chambre.

Maintenir l'autonomie des seniors à domicile passe parfois par des modifications et petits travaux. Dans la salle de bain comme dans la chambre à coucher, il est important de faire les adaptations qui s'imposent pour la sécurité du senior. En plus de l'aménagement, les prises, éclairage et mobilier, on doit également veiller à ce que les déplacements soient sécurisés dans toute la maison.

0 commentaires:

Publier un commentaire