Quelles mesures pour le développement de l'économie collaborative ?

La semaine dernière le député Pascal Terrasse a remis un rapport au Premier Ministre sur l'avenir de l'économie collaborative en France et ses recommandations. 


Source : consocollaborative.com


Needelp fait partie des startups de la conso collab qui ont pu échanger avec le député à propos de ce rapport et de ces 5 thématiques :


1. L'explication de ce qu'est l'économie collaborative et son poids dans l'économie
2. Les raisons du succès de cette nouvelle économie auprès des consommateurs et la manière d'augmenter la confiance en ces plateformes
3. L'amélioration des conditions d'emploi et de protection sociale pour les jobbers
4. La participation à la fiscalité de tous les acteurs de cette nouvelle économie
5.Le développement durable de l'économie collaborative.



Avant de vous présenter plus en détails les mesures, Guillaume, notre CEO, vous donne son avis sur ces 5 points :

"Nous saluons la qualité du rapport du député Pascal Terrasse sur l'économie collaborative. Ce rapport marque une véritable prise de conscience par les pouvoirs publics de l'importance de l'économie collaborative et des nouvelles formes d'échanges. Les plateformes de partage comme Needelp participeront activement aux  défis sociaux-économiques des 10 prochaines années, par le développement des travailleurs indépendants. Aux Etats-Unis, déjà 1/3 des travailleurs sont des "freelance". Il était temps que les pouvoirs publics français accompagnent et développent ces nouvelles pratiques".

Le rapport sur l'économie collaborative compte 19 mesures mais nous avons choisi de vous présenter celles qui concernent les services entre particuliers. 

Proposition n°1 : Expliquer les conditions de référencement des offres. 
Pour protéger les utilisateurs, les plateformes devront être transparentes sur certains détails des offres comme les raisons de référencement ou le prix total à payer pour un consommateur. 
Needelp est déjà clair sur le prix à payer et sur la rémunération du jobber. 

Proposition n°2 : Rendre fiables les avis en ligne
L'objectif est d'obliger les plateformes à informer les utilisateurs sur le système de notation et de commentaires.
Needelp le fait puisque les utilisateurs savent qu'ils sont notés après chaque job, qu'il soit client ou jobber. 

Ces deux propositions visent donc à garantir l'honnêteté des plateformes de l'éco collab !


Proposition n°6 : Changer le système de protection sociale 
Le but est de rattacher la protection sociale à une personne et non à un statut (comme salarié, indépendant...) pour que les personnes puissent changer facilement de situatiation professionnelle et que même en étant jobbers on reste protégé !
Needelp approuve totalement cette mesure qui garantirait une protection sociale optimale à tous les jobbers.

Proposition n°7 :  Considérer l'expérience des jobbers sur les plateformes comme valable 
Les missions réalisées dans le cadre du jobbing doivent être validées comme une expérience recevable lors de la recherche d'un emploi.
Chez Needelp, on soutient complètement cette proposition car les missions faites par les jobbers nécessitent de vraies compétences. Il paraît donc normal qu'elles soient reconnues !

L'intérêt de ces deux propositions est d'améliorer la situation des jobbers et de reconnaitre leur expérience sur les plateformes. Bref de considérer le jobbing comme un emploi à part entière. 


Proposition n°12 : Clarifier la politique fiscale sur les revenus de l'économie collab
L'adminsitration fiscale devra clarifier la notion de revenu imposable et les critères d'imposition en détaillant la frontière entre particuliers et auto-entrepreneurs. 
Needelp souhaite que le montant de revenus imposables pour un particulier devienne clair afin de conseiller les bons jobbers à devenir auto-entrepreneurs.

Proposition n°14 : Automatiser les procédures fiscales et sociales
Les plateformes devront transmettre à l'adminsitration le montant des transcations pour préremplir la déclaration des jobbers.
Needelp adhère puisque ça permettra de simplifier les démarches des jobbers.

Ces mesures permettront de simplifier la gestion administrative des jobbers.


Donc si on regarde bien toutes ces propositions, on voit que l'objectif du rapport de Pascal Terrasse est d'accompagner le développement de l'économie collaborative tout en offrant des garanties aux utilisateurs. 



  












0 commentaires:

Enregistrer un commentaire